Un deuxième trimestre encourageant pour l’artisanat du bâtiment mais…

Le 19 Juillet dernier, La CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) dévoilait les chiffres de l’activité du deuxième trimestre 2018. Malgré des chiffres en hausse, avec une progression globale de +3,5% en volume, l’organisation reste prudente pour le reste de l’année 2018.

Une croissance soutenue par le dynamisme du neuf

Le marché profite principalement de l’activité de la construction neuve, qui enregistre une hausse de +6,5%, soit une hausse de 2 points par rapport au 2ème trimestre 2017 (+4,5%).

Le marché du neuf profite également d’une croissance des autorisations de logements collectifs qui enregistrent une croissance de +4,6%.

Mais ce sont les mises en chantiers qui enregistrent la meilleure progression par rapport à l’année précédente avec une progression de +6,2%.

L’ancien en progression relative

L’ancien, avec l’activité d’entretien-rénovation, progresse timidement avec une hausse de +1%. Le segment profite principalement des travaux d’Amélioration de Performance Energétique, portés par les différentes mesures mises en place dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Ce secteur d’activité devrait continuer à croître durant les mois à venir grâce à la progression des ventes de logements anciens qui enregistrent une augmentation de +7% entre avril 2017 et avril 2018.

La CAPEB vigilante pour le second semestre 2018

Bien que les chiffres présentés soient encourageants, la CAPEB reste prudente et s’inquiète de la menace que représenteraient certaines mesures gouvernementales :

sont autant d’éléments pouvant freiner la croissance du marché de l’artisanat du bâtiment.

Et Patrick Liébus (Président de la CAPEB) de conclure : « La croissance se poursuit au 2e trimestre, portée par la construction neuve. Toutefois, nous restons vigilants quant à la période à venir : la baisse des autorisations de chantier dans le secteur de la maison neuve et la baisse du nombre de jours des carnets de commandes laissent présager une fin d’année moins dynamique. Nous serons attentifs aux mesures engagées par le Gouvernement qui seraient susceptibles d’impacter négativement l’activité des entreprises artisanales du bâtiment (CITE, TVA, Pinel...) »

 

Le dossier complet de la CAPEB accessible ici